rythmes

parents1 parents2

Une fois de plus les parents d’élève ont manifesté en mairie le samedi 7 mars. Une nouvelle fois le dialogue avec le maire s’est avéré impossible. Ils avaient pourtant à faire valoir les journées déséquilibrées, le samedi imposé contre l’avis de la majorité des familles, la non-gratuité d’accueil entre 15 h 45 et 16 h 30 et les « TAPS » (temps d’activités périscolaire) inexistants. Les parents ont rappelé l’épuisement des enfants avec cette nouvelle organisation de la semaine et des journées. Ils ont continué à faire signer des pétitions. Le maire accuse les familles de manipulation politique. Pourtant la réforme des rythmes scolaires est loin d’être acceptée par tous les acteurs. Mais, il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

La ministre de l’Education nationale a annoncé la création de 500 postes supplémentaires sur trois ans.Cela va dans le bon sens, mais, au regard de la gravité de la situation, un plan beaucoup plus ambitieux s’impose, avec des personnels formés et des dispositifs adaptés aux élèves, quel que soit leur environnement social.

Parce que notre département souffre

SIGNEZ SVP la pétition (cliquer sur le lien pétition) : PETITION POUR DES TAP GRATUITS POUR TOUS !

 POUR DES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES GRATUITS ET ACCESSIBLES A TOUS !

A l'attention de MM. LEMOINE, Maire,

et PRINGAULT, adjoint à l’Education et à la jeunesse

Malgré les différentes actions de parents et les interventions d’élus de l'opposition, les rythmes scolaires retenus sur notre commune restent problématiques et mettent en difficulté une majorité d’enfants et de parents.

"Parents ne vous inquiétez pas, je m'occupe de tout!"

C'est en substance le message de notre Maire aux 250 parents d'élèves qui se sont déplacés ce samedi 22 novembre pour assister à une réunion qui n'aurait jamais eu lieu sans leur ténacité et plusieurs manifestations devant la mairie les samedis matins. Les représentants de fédérations, le collectif de parents en colère, les parents indépendants,

JE : chassez l’idéologie, elle revient au galop

Au dernier conseil municipal, JE (Xavier Lemoine) avait déjà donné un aperçu de son mépris à l’égard des parents d’élèves. Répondant à une question d’Angélique Planet-Ledieu sur la gratuité de la garderie entre 15h45 et 16h30, il s’était dit « hésitant sur la gratuité, car il ne voulait pas que les parents en profitent pour traîner en route avant de reprendre leurs enfants » !

Sous-catégories